Forum des éducateurs spécialisés

Bienvenue à tous
Forum des éducateurs spécialisés

Forum pour l'éducateur spécialisé (Handicap, Rue, Adolescent, Maladie mentale, Exclusion, secteur médico-social, pédagogie, projet individualisé)

D'ici quelques semaines ce forum sera fermé mais nous avons créé une nouvelle plateforme d'échange:
http://educ-spe.ning.com/

    Toxicomane et précarisation

    Partagez
    avatar
    adidier24
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Masculin Nombre de messages : 16
    Localisation : ciney
    Emploi : etudiant
    Humeur : /
    Réputation : 3
    Date d'inscription : 15/09/2009

    normal Toxicomane et précarisation

    Message par adidier24 le Jeu 21 Oct 2010 - 10:52

    Bonjour,

    après avoir évoqué l'an dernier l'idée d'un TFE en AMO j'ai un peu changé. Je suis désormais en dernière année, et effectue mon stage dans un sipaa (service d'intervention, de prévention et daccompagnement des assuétudes=drogues,alcool...).

    Ce service dispose d'un accueil bas-seuil ouvert à toute personne précarisée (et pas seulement les personnes victimes d'assuétudes) dans la ville de Ciney (en belgique).

    Mon sujet est encore à délimiter, cependant mon objet de recherche serait: comment un éducateur spécialisé peut-il favoriser la résilience de personnes pécarisées dans un lieu d'acueil bas-seuil.

    Je désirerais aborder les thèmes de résilience, de développement du pouvoir d'agir, de toxicomanie et surtout d'accueil bas-seuil. qu'est-ce qu'un éduc peut mettre en place dans ce genre d'accueil tout en tenant compte de la singularité des individus et des demandes qui leur sont propres.

    Voilà si quelqu'un a des bonnes référence sur l'accueil bas-seuil, la résilience et les autres thèmes cités, je suis à l'écoute.
    Si quelqu'un a d l'expérience dans ce genre de service je suis encore plus preneur.

    Merci d'avance.
    avatar
    mickeydu86
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1838
    Age : 62
    Localisation : nouaillé maupertuis dans la vienne
    Emploi : chômeur spécialisée
    Humeur : adieu l'été, bonjour l'hiver. fait bon rester sous la couette quand on est en dehors du "RYTHME"
    Réputation : 90
    Date d'inscription : 22/10/2008

    normal Re: Toxicomane et précarisation

    Message par mickeydu86 le Jeu 21 Oct 2010 - 16:28

    bonjour addidier24

    en ce qui concerne la résilience tu trouveras de bonne base d'infos ici:
    ttp://fr.wikipedia.org/wiki/Résilience_(psychologie)

    en suite, il faut nous dire ce que c'est un accueil bas-seuil, parce que nous n'avons pas ça en france, ou alors sous un autre nom.

    qu'est-ce qu'un éduc peut mettre en place dans ce genre d'accueil tout en tenant compte de la singularité des individus et des demandes qui leur sont propres.

    ton questionnement a du sens , mais il ma paraît beaucoup trop étendu pour être traité, car tu travailles dans l'unique, tu ne peut donc pas prendre en compte la singularité des individus et des demandes qui leur sont propres. et apporter une réponse généraliste.

    par contre 2/3 situations particulières qui te questionnent (n'oublie pas de dire pourquoi elles te questionnent), peuvent t'amener à t'interroger sur la pratique de l'éduc pour initier le processus de résilience.

    pour finir, il faut savoir rester très modeste quant aux objectifs et à leur résultat. ton sujet est une projection vers un avenir plus qu'incertain et tu ne peux faire l'impasse sur l'étude de tous les processus de socialisation mais en place antérieurement à "l'échouage" dans ce SIPAA" et le pourquoi de leurs échecs.

    ça interroge fortement quant à l'accession à la résilience, à son intégration, et à sa résiliation.

    c'est un processus incertain (entre autre parce que le facteur "environnement" est un paramètre difficilement identifiable et contrôlable) et sur du très long terme

    qu'est-ce que tu en penses?
    avatar
    adidier24
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Masculin Nombre de messages : 16
    Localisation : ciney
    Emploi : etudiant
    Humeur : /
    Réputation : 3
    Date d'inscription : 15/09/2009

    normal Re: Toxicomane et précarisation

    Message par adidier24 le Ven 22 Oct 2010 - 19:30

    Pour l'accueil bas-seuil c'est francais en fait pas belge donc... mais sinon c'est un lieu avec un point d'eau, de quoi "s'occuper", un lieu d'accueil sans jugement ni abstinence obligatoire pour les usagers de drogues. Cependant des ateliers educatifs constructifs et non occupationnels sont présents tous les jours. style jardin, cuisine, dessin, musique, cours de francais...

    au niveau de la singularité ok là je suis amplement d'accord et conscient que c'est difficile.

    Mais justement la question sur l'avenir est de savoir si le mieux avec ce public est justement pas d'imposer des ateliers car ils ne peuvent se projeter dans le futur, ils ne sont pas stables et n'ont pas de cadre donc peut-etre est-il plus intéressant de le fixer pour eux car avec c'est pratiquement impossible... c'est mon interpretation depuis que j'y suis en tout cas...

    Peut-etre pourrais-je evoquer le developpement du pouvoir d'agir... quelqu'un connait?

    avatar
    mickeydu86
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1838
    Age : 62
    Localisation : nouaillé maupertuis dans la vienne
    Emploi : chômeur spécialisée
    Humeur : adieu l'été, bonjour l'hiver. fait bon rester sous la couette quand on est en dehors du "RYTHME"
    Réputation : 90
    Date d'inscription : 22/10/2008

    normal Re: Toxicomane et précarisation

    Message par mickeydu86 le Ven 22 Oct 2010 - 21:20

    Ahh didier

    Je ne conaaissais pas les sturctures d'accueil bas seuil. c'est privé, associatif. c'est une particularité locale? tous les foyers d'accueil de tox dont j'ai entendu parler ou que je connaais, impose l'abstinence d'utilisation de produit illicites sur le lieu d'accueil


    tu peux nous en dire plus sur le pouvoir d'agir
    avatar
    adidier24
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Masculin Nombre de messages : 16
    Localisation : ciney
    Emploi : etudiant
    Humeur : /
    Réputation : 3
    Date d'inscription : 15/09/2009

    normal Re: Toxicomane et précarisation

    Message par adidier24 le Jeu 28 Oct 2010 - 13:34

    accueil bas-seuil: http://www.entretemps.asso.fr/drogues/2004.2005/Valera.htm un travail très bien fait sur un accueil bas-seuil mais assez long à lire.

    Ce sont des initiatives locales en effet. Cependant, il y en a de plus en plus en France et quelques unes se forment pour le moment en Belgique.

    Pour le pouvoir d'agir: http://educ-spe.forums1.net/post.forum?mode=reply&t=1842 technique essentiellement mise au point par Le Bossé.

    Les pratiques professionnelles relevant de l’approche « développement du pouvoir d’agir des
    individus et des collectivités » ont plusieurs caractéristiques :
    − Elles sortent de l’expertise unilatérale : le praticien de l’intervention sociale possède,
    certes, une expertise (issue de sa formation, validée par un diplôme, alimentée par sa
    pratique) mais la personne en face d’elle a également une expertise : celle de son
    expérience, celle d’être la seule à savoir ce qui est bon et viable pour elle. Ce n’est qu’en
    conjuguant ces deux expertises qu’un travail efficient pourra être entrepris.
    − Ce principe de base étant posé, il s’agit de négocier avec les usagers la définition des
    problèmes et des solutions. Il s’agit, à partir d’une coconstruction de ce qui pose problème
    ici / maintenant à cette personne, de coconstruire ce qui serait viable et envisageable pour
    elle en terme de changement. Il s’agit d’une mise en mouvement.
    − Une troisième caractéristique est l’intégration dans la question de toutes les personnes
    impliquées (qui vont apporter leur soutien pour faire évoluer la situation) et concernées
    (qui ont à vivre avec les conséquences concrètes du changement envisagé) par le
    problème. Ce qui va nécessiter le détour par un repérage des enjeux de toutes ces
    personnes et une intégration de leurs enjeux dans les stratégies d’action.
    − Enfin, l’analyse de ce qui fait problème porte autant sur l’aspect individuel que sur
    l’aspect structurel de la situation.

    avatar
    Seb.hulot
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1368
    Age : 42
    Localisation : Rouen
    Emploi : Futur agent du ministère de la justice
    Humeur : En formation... ha!! les joies du code de procédures pénales^^
    Réputation : 56
    Date d'inscription : 10/03/2010

    normal Re: Toxicomane et précarisation

    Message par Seb.hulot le Jeu 28 Oct 2010 - 17:41

    l'accueil Bas-seuil veut simplement dire accueil sans conditions. Ainsi, les personnes les plus précarisées (sans-abris, ...) peuvent y être accueillies. Le samu social est un organisme dont l'accès aux service est "bas seuil" par exemple.


    Contenu sponsorisé

    normal Re: Toxicomane et précarisation

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 15:26