Forum des éducateurs spécialisés

Bienvenue à tous
Forum des éducateurs spécialisés

Forum pour l'éducateur spécialisé (Handicap, Rue, Adolescent, Maladie mentale, Exclusion, secteur médico-social, pédagogie, projet individualisé)

D'ici quelques semaines ce forum sera fermé mais nous avons créé une nouvelle plateforme d'échange:
http://educ-spe.ning.com/

    Information extrèmement importante sur le financement du DEES pour les demandeurs d'emploi

    Partagez
    avatar
    vanette44
    Nouveau
    Nouveau

    Féminin Nombre de messages : 2
    Localisation : Nantes
    Emploi : En réorientation vers éducateur spécialisé
    Humeur : /
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 21/02/2011

    question Information extrèmement importante sur le financement du DEES pour les demandeurs d'emploi

    Message par vanette44 le Lun 21 Fév 2011 - 13:37

    Bonjour à tous !

    Pour celles et ceux qui sont demandeurs d'emploi, qui préparent leur entrée en formation et qui s'interroge sur les possibilités de financement, je n'apporte pas une bonne nouvelle :

    le 31 Décembre 2010, le gouvernement a décidé de ne pas voter la reconduction de l'AFDEF (cette aide permettant aux bénéficiaires des allocations chômages de continuer à toucher un revenu jusqu'à la fin de leurs études). Cette aide, attribuée pour les formations menant à un métier dit "en tension" (c'est à dire porteurs d'emploi), est capitale pour beaucoup d'étudiants, en particulier pour les étudiants en IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) et les étudiants travailleurs sociaux (éducateurs spécialisés...), car les études durent trois ans (la durée maximale d'indemnisation des chômeurs est 23 mois).
    Il est peut être inutile de le préciser mais les métiers de la santé ainsi que celui d'éducateur spécialisé apparaissait toujours en 2010 sur la liste des métiers en tension établie par le préfet de région Pays de Loire (où je vis), comme dans beaucoup de régions.
    Sans cette aide, de nombreuses personnes devront renoncer à leurs études et probablement s'enfoncer dans le chômage longue durée....

    Rappel de l'historique des AFF puis AFDEF :
    En 2001, le gouvernement a mis en place l’Allocation Fin de Formation (AFF). Cette allocation était un moyen pour les demandeurs d’emplois engagés dans une formation et qui avaient épuisé leurs droits à l’assurance chômage de continuer à financer leurs études. L’AFF était d’autant plus utile qu’elle concernait les formations menant à des emplois « en tension ».
    Le 1er janvier 2009, l'AFF a été abrogée mais les conséquences de la crise et la pression d'un mouvement qui s’était alors crée contre cette suppression ont conduit le gouvernement à instituer l'AFDEF (qui obéit aux mêmes conditions d'octroi que l'AFF), à titre exceptionnel, pour les années 2009 et 2010. L'allocation est financée pour partie par l'État et pour partie par le fonds de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), qui rassemble des fonds de la formation professionnelle.
    L'AFDEF était mise en place jusqu’en 2011 dans l’attente d’une solution durable. Les vraies raisons de la non reconduction de l'AFDEF (extrait Les Echos du 19/01/2011): Après avoir assumé seul le dispositif pendant plusieurs années, l'Etat cherche depuis 2009 à reporter la totalité de sa charge sur l'assurance-chômage. Il y a deux ans, alors que les comptes de l'Unedic s'enfonçaient dans le rouge et après un bras de fer avec les partenaires sociaux, le premier gouvernement Fillon avait fini par accepter un cofinancement à 50-50 dans le cadre du FPSPP. L'accord a été renouvelé pour 2010. Mais la convention ad hoc et l'arrêté ministériel concernant l'AFDEF sont arrivés à leur terme le 31 décembre 2010. Et, dans le budget 2011, seuls sont prévus les fonds pour continuer à indemniser les chômeurs entrés dans le système en 2010. Alors que le chômage reste à un niveau élevé, ce qui plombe toujours les finances de l'Unedic, il paraît difficile au gouvernement de condamner l'Afdef en voulant imposer sa prise en charge en totalité par les partenaires sociaux. « C'est un sujet qui fait partie des discussions actuelles avec eux. Nous avons prévu d'y apporter une réponse dans les prochaines semaines », indique-t-on au ministère du Travail.
    Mais tout retard sera préjudiciable : dans l'intervalle, des chômeurs prêts à se reconvertir renonceront à le faire. En 2009, où il avait fallu attendre le 21 avril pour reconduire le dispositif, à peine plus de 17.000 chômeurs avaient pu en bénéficier, contre 22.000 environ en 2008. Et ce alors qu'un volume de 25.000 allocations avait été autorisé par la convention entre l'Etat et les partenaires sociaux, pour un budget de 160 millions d'euros partagé à égalité. Aujourd'hui le gouvernement se désengage du financement de cette aide, ce qui a pour conséquence sa non reconduction pure et simple mais aucune solution durable devant remplacer l'AFDEF n'a été proposée.
    Les partenaires sociaux de l'Unedic se réunissent actuellement pour renégocier la convention d'assurance-chômage 2011. Mais, en attendant la fin de ces âpres discussions dont une issue favorable ne devrait pas se concrétiser avant mai, les intéressés resteront sur le carreau et vivront dans l'angoisse. D'où, l'importance de se mobiliser dès aujourd'hui.
    De nombreuses actions sont déjà menées en local et au niveau national. Je tiens à préciser que Monsieur AUXIETTE, Président de Région Pays de la Loire a d'ors et déjà interpellé Monsieur BERTRAND, Ministre du Travail, des Relations Sociale, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville : « Il y a deux ans, au plus fort de la crise économique, le Gouvernement avait annoncé la suppression de l’Allocation de Fin de Formation. Mais une forte mobilisation avait permis la création de l’AFDEF en substitution. Aussi, j’ai interpellé ce jour le Ministre du Travail, des Relations Sociale, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville afin que l’Etat s’engage de toute urgence à reconduire l’AFDEF sans restriction d’accès pour 2011. » Jacques Auxiette." (extrait du site de la région Pays de la Loire)

    Cependant, l'appui de tous est nécessaire pour diffuser le plus largement cette information. Plus nous serons nombreux et plus nous aurons de chances de nous faire entendre et ainsi obtenir la reconduction de cette aide. A noter que la non reconduction de cette aide impacterait sur la situation de 25000 personnes. Il existe une pétition publique contre la non reconduction de l'AFDEF qui circule sur internet. Un groupe s'est également constitué sur un réseau social.

    Pour celles et ceux qui souhaitent de plus amples informations, n'hésitez pas à réagir !!

      La date/heure actuelle est Jeu 20 Juil 2017 - 12:26