Forum des éducateurs spécialisés

Bienvenue à tous
Forum des éducateurs spécialisés

Forum pour l'éducateur spécialisé (Handicap, Rue, Adolescent, Maladie mentale, Exclusion, secteur médico-social, pédagogie, projet individualisé)


    placement de mon petit fils

    Partagez
    avatar
    nut
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Féminin Nombre de messages : 9
    Localisation : ain
    Emploi : assmat
    Humeur : /
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 04/11/2011

    normal placement de mon petit fils

    Message par nut le Ven 4 Nov 2011 - 16:53

    bonjour je suis maman et mamie d un petit garcon de quatre ans
    ma fille a 26 et s est retrouvee enceinte et seule a trois mois de grossesse
    nous l avons accueulli chez nous car elle n avait pas de situation (elle etait encore a l ecole )nous avons agrandi notre maison pour elle et nous lui avons donner un metier .
    elle a travailler ainsi et a vecu en securite pour elle et son fils
    nous avons toujours ete en difficulte avec notre fille mais nous n avions pas de diagnostic puis un jour a la naissane du petit voyant ma fille deprimee faire des ts et crises nous avons consulte et un premier diagnosti est tombe depression severe et recurrente psychose et troubles cyclothymiques .
    je dirais que c est la naissance de son fils qui a provoquer une flambee de la maladie elle est devenue ingerable au quotidien et surtout completement detache de son enfant .
    elle n etait pas maman pensait a sortir profiter de la vie et son petit etait completement a notre charge tant financierement que physiquement .
    nous avons tout tente pour l aider nous l avons hospitaliser quand necessaire nous lui avons emmener son fils de partout nous l avons soutensu dans toutes les circonstances mais rien n y faisait puis la violence a la maison , les crises de delire , les insultes , les coups , les trous dans le mur a un certain moment nous n avons plus pu gerer la situation et nous avons demander de l aide ma fille a ete hospitalisee un an diagnostic bordeline ou etat limite
    elle a fait une psychotherapie , des soins de suite ect .... ca a durer un an et demi elle est ensuite rentree chez elle car nous lui avions pris un appartement elle etait d accord pour s eloigner un peu vu que le petit montrait signes de mal etre .
    balancement probleme de sommeil d alimentation
    j ai ecrit aux services sociaux qui dans un premier temps m ont conseiller de demander d etre tiers digne de confiance ce que j ai fais
    ma fille etait encore au plus mal a ce moment la car encore a l hopital de jour
    elle a menti aux services sociaux en disant qu on lui volait son role de mere
    et la une spirale infernale a commencer pour nous
    nous avons ete traites comme des monstres on nous a retire l enfant pour le place en foyer six mois
    j ai rencontre la juge pour enfant je lui ai expliquer ma version des faits elle m a dit demander une mesure de protection pour votre fille faites une therapie familiale et je vous rendrais l enfant et a diligente un autre service dans une autre ville pensant avoir je pense un second avis dans mon sens
    mais la ou le bas blesse c est que dans la notification les memes erreurs ont ete conservees tel que nous nuisions a notre enfant , que le petit du coup en faisait les frais ce qui n est pas du tout la verite
    dans la pratique ma fille etant la maman du petit elle a ete privilegier par rapport a nous ce que je comprend dans un premier temps
    mais mon petit fils a montrer des reticencs par rapport a sa mere donc c est nous qui avons ete ecartes de lui pour encore une fois favoriser la mere
    je precise tout de meme q un certificat medicale dit que je suis la figure d attachement principale de l enfant malgre ca ! rien ne fait on favorise ma fille a nous grand parents
    mais l histoire s arrete pas la au bout de six mois mon petit fils est en pleine regression niveau language on demande un reconduction d un an et nous nous enleve tous nos droits de visite sur encore une fois les mensonges de ma fille qui manipule ( elle prend plus son traitement ) la raison et que mon petit fils aurait dit que j ai dit du mal de sa maman ce n est pas vrai ca c l intepretation mon petit fils a juste dit maman pute !
    j ai des preuves que ma fille ne prend plus ses medicaments ment et manipule les services sociaux j ai ecrit deux fois au juge pour enfant il doit me convoquer mais je ne sais pas quand en attendant on a plus le droit du tout de voir notre petit fils et sans preuves sur juste des interpretations .
    a chaque fois qu on veut se defendre des accusations mensongeres de ma fille on interprete que je lui nuis
    j aimerais que vous m expliquiez comment je peux me faire entendre et comment vous voyez la chose merci par avance une mamie en detresse
    avatar
    Seb.hulot
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1356
    Age : 43
    Localisation : Rouen
    Emploi : Futur agent du ministère de la justice
    Humeur : En formation... ha!! les joies du code de procédures pénales^^
    Réputation : 56
    Date d'inscription : 10/03/2010

    normal Re: placement de mon petit fils

    Message par Seb.hulot le Ven 4 Nov 2011 - 18:27

    Bonsoir..; quelle histoire. Elle n'est malheureusement pas la première et ne sera pas la dernière que j'entendrais non plus. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Quoi que vous fassiez, si aucune preuve de maltraitance de la part de la mère n'est apportées, le lien maternel sera toujours privilégié, même si dans votre cas, et pour protéger l'enfant de tout le remue ménage qu'il y a autour de lui, l'enfant est placé. Il est possible que les travailleurs sociaux, mais aussi tous les autres professionnels soient dans une réflexion sur l'importance que vous donnez à la garde de votre petit fils. Certain pourraient de ce fait, croire que vous êtes possiblement dans un état de vouloir vous substituer à la mère, car vous la juger incapable de faire son rôle. Et ce sentiment, même s'il vous semble le plus sain du monde, n'est pas pris ainsi pour le bon développement de l'enfant.

    Je pense que récupérer l'enfant ne doit pas être au centre de votre préoccupation. Mon avis, mais je le redis, ce n'est que MON avis et cela n'engage que moi, c'est qu'il serait préférable pour tout le monde que vous vous recentriez sur le problème de votre propre enfant (votre fille). Est-elle réellement cyclothymique? ou simplement en dépression (même si la dépression est très loin d'être simple...). Si elle st cyclothymique, je sais qu'il existe des traitements (dont un américain qui fonctionne très bien) et le fait que votre fille prenne son traitement doit être de tous vos combats. Si elle n'est "que" dépressive, alors il faut l'entourer, l'accompagner, lui faire comprendre que vous êtes la pour elle, regagner sa confiance (et ça c'est pas gagné), bref, faire tout votre possible pour qu'elle aille mieux. C'est seulement à ce moment qu'elle pourra, en pleine possession de ses moyens, faire arrêter la spirale infernale dans laquelle vous vous trouvez.

    Je le répète encore une fois, car ce forum est plein de grands professionnels et de spécialistes, donc je ne voudrais pas faire d'erreur, je ne suis pas un professionnel de ce type de situation et mon expérience, même si présente, n'est pas infaillible. Donc, ce que j'ai dit n'avance que MOI. Il s'agit de poser des conseils que les autres membres pourront réfuter ou acquiescer.

    Dans tous les cas, garder le morale et surtout garder confiance dans la loi et les juges. Ils ne sont parfois pas évident à comprendre, mais ils ne travaillent que dans un seul but : Protéger votre petit fils.

    Bon courage, tous mes veux vous accompagnent.


    _________________
    De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
    La dictature c'est "ferme ta gueule", la démocratie c'est "cause toujours".
    Le capitalisme c'est l'esclavagisme de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est l'inverse. (Coluche).
    avatar
    nut
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Féminin Nombre de messages : 9
    Localisation : ain
    Emploi : assmat
    Humeur : /
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 04/11/2011

    normal Re: placement de mon petit fils

    Message par nut le Ven 4 Nov 2011 - 19:01

    merci pour votre reponse ca me reconforte un peu car je n ai eu que des reproches et pas beaucoup d espoir pourtant j ai appeller les services sociaux pour leur dire que j avais le sentiment que ma fille ne prenait pas son traitement et que je me faisais du soucis pour elle et egalement pour mon petit fils .
    mais j ai l impression que tout ce que je dis est deforme et interprete
    quand meme etre humiliee salie par son propre enfant c est pas facile du tout , etre accusee a tort non plus et surtout quand on a demander de l aide
    pensez vous que si j amene des prevues tangibles comme des attestations sur l honneur , des courries , des photos et mails on finira par me comprendre
    d autre part je pense que ma fille a ce jour est irresponsable a 80% le certificat medical du medecin confirme aussi cela je n ai jamais employer ce mot par precaution justement pour ne pas poser moi meme un diagnostic j ai juste expliquer les difficultes qu etaient les notres et ce qu avais ete notre vecu et ce que nous vivions encore
    nous etions harceler au telephone 30 a 40 fois par jour voir par nuit
    nous etions menaces par elle aussi , elle menacait sa soeur a coup de cuter ! nous avons oublies et nous nous sommes oublies pour ne pas la laisser sur le cote et voila le resultat quand elle a ete maltraitante avec son fils ou que les soupsons pointaient le bout de leur nez je couvrais ma fille en disant que j etais la pour surveiller ou prendre le relais ce qui a effectivement ete le cas ! j ai proteger mon petit fils et ma fille pour ne pas qu on lui enleve son fils et c est moi qui paie le prix fort !
    je sais pas si doit esperer encore pouvoir elever mon petit fils ce que serait mon souhait il n a eu que nous pedt quatre ans ! il nous aime et nous l aimons tres fort
    ca fait aussi quatre ans qu on se bat pour notre fille mais a chaque fois elle arrete les traitements elle se sent mieux ou diminuer par les cachets alors hop elle arrete et l enfer les mensonges la manipulation recommence
    j ai perdu un peu confiance en vous les educateurs et services sociaux et pourtant je suis venue vous demander de l aide je me sens profondement blessee par cette incomprehension . nut
    avatar
    nut
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Féminin Nombre de messages : 9
    Localisation : ain
    Emploi : assmat
    Humeur : /
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 04/11/2011

    normal Re: placement de mon petit fils

    Message par nut le Ven 4 Nov 2011 - 19:38

    je rajouterais aussi que dans ma reflexion j ai donne priorite a mon petit fils qui etait en devenir a ma fille qui a 26 ans et est elevee et majeure depuis longtemps et refuse de se sortir de la situation ou elle etant dans le denie de sa pathologie .
    avatar
    Seb.hulot
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1356
    Age : 43
    Localisation : Rouen
    Emploi : Futur agent du ministère de la justice
    Humeur : En formation... ha!! les joies du code de procédures pénales^^
    Réputation : 56
    Date d'inscription : 10/03/2010

    normal Re: placement de mon petit fils

    Message par Seb.hulot le Sam 5 Nov 2011 - 22:18

    hum... Comme je l'ai dis dans mon premier message, je pense que vous devez revoir vos priorités. Si votre fille allait mieux, elle serait en capacité d'expliquer les choses factuelles et probablement en mesure de stopper cette spirale de folie. Concentrez vous sur elle, c'est ce que je pense.

    Les autres? Me trompes je?


    _________________
    De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
    La dictature c'est "ferme ta gueule", la démocratie c'est "cause toujours".
    Le capitalisme c'est l'esclavagisme de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est l'inverse. (Coluche).
    avatar
    nut
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Féminin Nombre de messages : 9
    Localisation : ain
    Emploi : assmat
    Humeur : /
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 04/11/2011

    normal Re: placement de mon petit fils

    Message par nut le Dim 6 Nov 2011 - 11:54

    le dialogue est impossible avec ma fille elle a coupee les ponts avec nous car elle pense que nous lui nuisons , je reprecise qu elle ne prend plus sont traitement et qu elle est dans un delire complet . donc nous sommes dans une impasse .
    avatar
    LOUVE ☽
    Habitué
    Habitué

    Féminin Nombre de messages : 53
    Age : 27
    Localisation : Marseille / Strasbourg
    Emploi : ES en recherche d'emploi (aa)
    Humeur : Eternelle optimiste !
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 09/10/2012

    normal Re: placement de mon petit fils

    Message par LOUVE ☽ le Mar 9 Oct 2012 - 19:17

    Madame,

    Je suis un peu gênée de vous répondre par voie interposée. J'ai pleinement conscience de votre difficulté pour gérer cette situation, et j'estime que vous méritez d'être entendue en direct par des professionnels plus compétents.

    N'ayant entendu ni votre fille, ni votre petit fils, je vais néanmoins tenter de vous donner quelques pistes de réflexion avec le peu d'informations dont je dispose.

    Il est normal que votre fille ait exprimé son sentiment d'être lésée dans son rôle de mère. La question n'est pas de savoir si cela est vrai ou si ce n'est qu'un simple fantasme. Ce qui importe dans cette histoire, c'est ce qu'elle a ressenti, et comment elle a vécu cette nouvelle situation. Sa vie de mère et sa vie de fille se sont confondues, ce qui a probablement du la bouleverser. Pour moi, il y a confusion des rôles au sein de l'unité familiale, ce qui vous a divisé.

    Vous devez comprendre que votre fille a le droit d'exprimer ce qu'elle ressent aux travailleurs sociaux. Je pense que c'est même très sain. Probablement la première pierre d'un édifice dont l'équilibre semble fragile. Vous devez admettre qu'elle n'a pas tenu ce discours dans le but de vous incriminer, vous juger ou vous faire du mal.

    Pour moi, l'axe prioritaire à travailler est votre relation mère/fille. Votre petit fils trouvera plus facilement ses repères au sein d'une famille unie. (+ 1 SEB)

    Je pense que la thérapie familiale est une piste très intéressante, mais ce travail est long et nécessite un investissement des deux parties. Si votre fille refuse de vous parler, il est peut être possible de lui écrire pour la rassurer sur vos intentions ? Elle a sans doute besoin d'être reconnue en tant que fille, et non pas en tant que mère. Les lettres restent. On peut les relire lorsqu'on est calme ... Cela vaut peut être mieux qu'une discussion houleuse.

    Bon courage,

    Lou

    Contenu sponsorisé

    normal Re: placement de mon petit fils

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 28 Mai 2018 - 7:50