Forum des éducateurs spécialisés

Bienvenue à tous
Forum des éducateurs spécialisés

Forum pour l'éducateur spécialisé (Handicap, Rue, Adolescent, Maladie mentale, Exclusion, secteur médico-social, pédagogie, projet individualisé)

D'ici quelques semaines ce forum sera fermé mais nous avons créé une nouvelle plateforme d'échange:
http://educ-spe.ning.com/

    la fonction éducative en CHRS

    Partagez
    avatar
    kalea
    Nouveau enthousiaste
    Nouveau enthousiaste

    Féminin Nombre de messages : 16
    Age : 26
    Localisation : grenoble
    Emploi : étudiante ES
    Humeur : /
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 31/10/2011

    normal la fonction éducative en CHRS

    Message par kalea le Dim 6 Mai 2012 - 11:34

    Bonjour,

    j'écris aujourd'hui pour connaitre vos différents avis sur ce qu'est la "fonction éducative" en CHRS (tous types de CHRS)? Peut-on réellement parler d'éducatif? Le terme d'accompagnement social n'est-il pas plus adapté?

    Cette fonction, ce rôle, que l'on confie à l'éducateur, implique-t-il la dimension empathique du boulot d'un travailleur social? Est-elle simplement à mettre en lien avec le syndrôme d'exclusion et notre manière de l'aborder?

    Je suis en première année éduc spé et j'entame un stage en CHRS. Nos formateurs nous ont conseillé de réfléchir à la question alors en plus de me renseigner auprès des professionnels de ma structure, je souhaite avoir d'autres avis Very Happy

    Enfin voilà, ce sont les quelques questions qui me trottent dans la tête.
    Je vous remercie par avance de vos réponses!!

    Kalea
    avatar
    Seb.hulot
    Modérateur
    Modérateur

    Masculin Nombre de messages : 1368
    Age : 42
    Localisation : Rouen
    Emploi : Futur agent du ministère de la justice
    Humeur : En formation... ha!! les joies du code de procédures pénales^^
    Réputation : 56
    Date d'inscription : 10/03/2010

    normal Re: la fonction éducative en CHRS

    Message par Seb.hulot le Dim 6 Mai 2012 - 17:39

    Bonsoir,
    Oulaaa que de question existentielles ^^..... Je pense qu'une partie des réponses viendront d'elles même, car le travail en CHRS est, surtout aujourd'hui, ce qu'en fait l'éducateur. Dans certaines structures, il n'y a même plus d'éducateurs, mais des personnes sans diplômes ou avec un diplôme proche du social et on s'appelle "animateur social". Ainsi, le rôle de l'éducateur peut (je dis bien peut) être éducatif. Mais le fait de s'adresser à des adultes souvent en marge des normes standards de la société rend les choses plus difficiles.
    Pour autant, l'action éducative à l'hygiène, l'autonomie, l'accès aux droits communs et enfin à la vie privée (un logement, un RSA) c'est tout de même pas rien. Mais il est vrai que pour beaucoup de personne accueillis, il s'agit avant tout de régulariser la situation, de lui faire avoir des papiers et un titre de séjour, et ce travail est plus proche de l'accompagnement social des ASS que du travaille éducatif de l'éduc dans un IME... mais pourtant, je reste persuadé que l'éducateur et l'accompagnement socio éducatif est de mise en CHRS. C'est la perte de vue de cela qui amène les dérives que l'on peut voir dans les équipes de CHRS. On ne travaille plus pour l'"Autre", mais pour asseoir sa place sociologique dans le groupe, l'équipe et l'institution et ainsi trouver la "paix sociale" du travailleur tranquille.

    Alors oui, il va y avoir une levée de bouclier et beaucoup vont hurler à la lecture de mes propos. Mais après une année auprès des gens de la rue et une autre année dans plusieurs CHRS, ce que je relate, c'est ce que j'ai vu. Je ne désespères pas qu'il y ai un CHRS avec une équipe et une direction cohérente,..., mais avec les nouvelles directives de la FNARS, les chefs de services qui se planquent et les employés qui préfères gréver et se plaindre en utilisant leur ancienneté plutôt que de négocier intelligemment, les directeurs n'ont pas besoin de réfléchir beaucoup, ils attendent les fautes et virent les gens ou ferment des structures;... c'est tellement plus facile.

    Même les remplaçants et les stagiaires se plaignent maintenant dans les CHRS et j'avoue que des fois, y'a vraiment de quoi....

    Enfin et pour revenir sur la question d'origine, l'empathie n'est pas plus utile en CHRS qu'en MECS ou en ITEP, mais il ne l'est pas moins non plus. Les usagers, les résidents, sont avant tout des individus avec des parcours de vie destructeurs... Moi j'en apprends tous les jours plus à leur contact.


    _________________
    De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
    La dictature c'est "ferme ta gueule", la démocratie c'est "cause toujours".
    Le capitalisme c'est l'esclavagisme de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est l'inverse. (Coluche).

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 21:02